Sommes-nous tous faits pour entreprendre ?

Sommes-nous tous faits pour entreprendre ?

découvrir l'entrepreneuriat ou suis-je prêt à entreprendre

Si vous vous demandez aujourd’hui : « suis-je prêt à entreprendre », cet article est fait pour vous.

« Si tu te poses la question c’est que tu n’es pas faite pour cela ! ».

Contrairement à cette affirmation sans appel, bien comprendre ce qu’est un entrepreneur et vous poser quelques questions vous aidera à prendre la bonne décision. Ainsi, tout a commencé pour moi le jour où j’ai osé formuler mon désir de devenir associée, j’avoue à pas feutrés. J’étais alors dans le même cabinet depuis 10 ans. Je dois dire que cette affirmation a beaucoup trotté dans ma tête et ne m’a pas aidée à concrétiser mon projet. Dans un premier temps, il a fallu se poser les bonnes questions pour lever quelques freins internes.

L’appel des sirènes de l’entrepreneuriat souffle sur la France.

L’INSEE nous annonce +4 % d’augmentation des créations d’entreprises entre 2019 et 2020, dont la plus forte hausse concerne les entreprises individuelles. Seul l’avenir nous dira si la tendance va se poursuivre dans les années à venir.

Portrait d’un entrepreneur

L’entrepreneur se caractérise avant tout comme quelqu’un qui a soif de réussir. Chacun exprime « la réussite » à sa manière, c’est ce qui fait qu’on peut tous réussir en empruntant des chemins différents.

Vient ensuite l’enthousiasme, le côté passionné. Ainsi, beaucoup d’entrepreneurs s’investissent à fond pour leur entreprise (presque sans s’en rendre compte puisqu’ils n’ont pas vraiment l’impression de travailler). On retrouve vraiment cette caractéristique au démarrage des start-up.

Puis arrive un certain goût pour le risque et une capacité à poursuivre un projet sans totale garantie de réussite. L’entrepreneur fait un pari car il croit en son idée. Cette caractéristique va généralement de pair avec une bonne capacité de décision : une attitude pro-active. Pas question de remettre les sujets à plus tard.

Et puis, impossible de parler d’entrepreneuriat sans évoquer le besoin d’indépendance. Car l’intrapreneur et encore plus l’entrepreneur ont absolument besoin de marges de manœuvres, d’autonomie. Généralement, le rapport à la hiérarchie est vécu comme une contrainte.

Naître entrepreneur ou bien le devenir ?

Plus vous incarnez ce portrait-robot, plus vous pouvez répondre positivement à la question « suis-je prêt à entreprendre ». Vous n’êtes pour autant pas certain de réussir. Vous devez également vous appuyer sur certaines aptitudes et si possible en faire des compétences. En effet, il faut distinguer les traits de caractère, relativement innés – même si certains les étouffent pendant une partie de leur carrière professionnelle – des aptitudes, sur lesquelles on peut progresser à partir du moment où on le décide vraiment.

Disons que nos traits de caractère nous poussent à devenir entrepreneur. Ils sont nos moteurs internes alors que nos aptitudes nous font devenir un meilleur entrepreneur. Je vais maintenant aborder les deux difficultés au démarrage. Vous saurez ainsi un peu mieux ce qui vous attend si vous envisagez sérieusement de vous lancer. Je reviendrai plus en détails sur les compétences à travailler dans un prochain article.

Savoir si je suis prêt à entreprendre

Certains démarrent leur vie d’entrepreneurs, pendant/ou à la sortie de leurs études. Ils mettent directement la théorie à l’épreuve de la pratique. D’autres prennent plus de temps et cela intervient dans une seconde ou troisième partie de carrière. Parfois même en réaction à une expérience du salariat frustrante ou décevante. Quelles que soit les circonstances, sans un puissant moteur interne, il sera difficile de réussir car les obstacles sont nombreux.

1° / La nécessité d’être généraliste ou de toucher un peu à tout

Il faut quand on devient entrepreneur être capable d’adresser tous les sujets qui vont du niveau stratégique à des questions tout à fait opérationnelles de comptabilité en passant bien sûr par le marketing et le commercial. Bonne nouvelle, dès que l’entreprise fonctionne, il est possible de sous-traiter ces sujets voire même de recruter. Toutefois, au début, il faut réussir à être cet homme ou cette femme-orchestre. N’hésitez pas à demander de l’aide pour à minima bénéficier des retours d’expérience de personnes qui sont passés par cette étape.

2°/ Le sentiment d’isolement voire de solitude

Un sentiment bien connu des dirigeants car le pouvoir isole. Le conjoint est parfois évoqué comme solution. J’ai pourtant entendu de nombreux dirigeants m’expliquer qu’ils trouvaient enfin dans le coaching un espace d’échange neutre et bienveillant au sein duquel ils se sentaient compris et dans lequel ils pouvaient réfléchir, parler de ce qu’ils vivent sans craintes.

Certains, rejoignent des groupes professionnels ou mettent en place des partenariats, tout est possible, puisque c’est vous qui décidez. Quelle que soit l’option que vous retenez, soyez au clair avec vos objectifs et ensuite engagez-vous à fond. On récolte toujours les fruits de ce que l’on a semé même si cela prend parfois du temps. Offrez-vous un véritable espace d’expérimentation et remettez en cause vos choix s’ils ne vous apportent pas ce que vous étiez venu chercher. Alors ? Ca y est ? Vous avez votre réponse à la question « suis-je prêt à entreprendre ?

Crédit Photo : Artem Beliaikin sur Pexels

Sandrine Caillé est consultante et coach en management. Elle accompagne les dirigeants à oser prendre des décisions difficiles et à accoucher des changements qui garantissent la pérennité de leur entreprise. Cet article est, pour partie, inspiré de sa préparation à la certification sur l’outil Entrepreneurship Mindset Profile (EMP) de l’Institute Workplace Dynamics Europe.

1 Commentaire

  1. […] J’accompagne aujourd’hui plusieurs personnes pour lesquelles ce mélange des genres vient perturber le quotidien. On me décrit également la difficulté à mettre des limites : les réunions et séances en visio s’enchaînent non-stop au point d’avoir mal aux oreilles et sans doute un peu aussi mal à la tête. C’est une problématique qui envahit également le quotidien de nombre de futur entrepreneurs qui se demandent s’ils sont vraiment faits pour être entrepreneur. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives