Renforcer son leadership

Renforcer son leadership

Le leadership comme principal levier de management

Le cruel besoin de leadership

La crise Covid-19 repositionne le leadership comme le principal levier de management. En effet, il s’agit de (re)donner du sens à ce à quoi on contribue pour transmettre l’énergie indispensable à l’action quotidienne.

Depuis un an, le contexte nous a poussé à vivre de semaine en semaine – au rythme des annonces gouvernementales – voire pour certains au jour le jour. Nous avons absolument besoin de reprendre notre souffle et de voir plus loin.

Si tu veux construire un bateau, ne rassemble pas tes hommes et femmes pour leur donner des ordres, pour expliquer chaque détail, pour leur dire où trouver chaque chose… Si tu veux construire un bateau, fais naître dans le cœur de tes hommes et femmes le désir de mer. 

Antoine de St Exupéry

Faire désirer quelque chose de grand. Encore faut-il imaginer cette vision d’avenir !

L’horizon de temps du leadership

Les entreprises raccourcissent l’échelle de temps sur laquelle elles se projettent. En effet, il y a eu de nombreux projets 2020, assez peu à horizon 2025.

Le projet Enedis constitue un bel exemple avec ses 3 ambitions et ses 4 engagements (y compris sur la méthode de travail très participative conduite en 2020).

L’échelle de temps de projection varie également en fonction du secteur. Ainsi, en matière de mobilité on va au delà de 2030, alors que les start-up s’arrêtent à 2 / 3 ans maximum.

En ce printemps 2021 où tout renaît, il est grand temps de se consacrer à la formulation d’une belle Raison d’Etre et d’une ambition qui embarque. Celle-ci devra ensuite se décliner pour chaque entité. Ainsi le leadership devient votre principal levier de management.

Comment permettre au leadership de devenir le principal levier de management ?

Bonne nouvelle le leadership n’est pas inné, il se travaille. Le leadership est même le principal levier de management.

Dans l’article https://human-transfo.com/suis-je-pret-pour-entreprendre/ j’ai surtout insisté sur les traits de personnalité de l’entrepreneur. Il est temps d’aborder le volet compétences.

D’ailleurs, la première de ces compétences est justement l’orientation vers le futur qui pousse à sortir du présent pour envisager l’avenir.

Vient ensuite la capacité à générer des idées pour imaginer les différentes approches qui permettront d’atteindre les objectifs.

Pour autant, avoir des idées ne suffit pas. En effet, il est indispensable de passer de l’idée à la réalisation c’est-à-dire à la mise en place de plan d’actions.

En matière d’état d’esprit, trois sont indispensables :

  • Une bonne dose de confiance en soi pour mettre ses compétences et ses talents au service de l’atteinte des objectifs.
  • Un certain optimisme pour rester positif quoi qu’il arrive.
  • Une belle persévérance pour rebondir et éviter de baisser les bras en cas de difficulté (endurance).

Enfin, dès que l’on est dans un métier d’interaction, travailler son sens du relationnel permet de prendre en considération ses interlocuteurs.

Plus vous avez le sens du relationnel plus il est agréable de travailler avec vous ! Plus vous serez apprécié et plus vous atteindrez facilement vos objectifs.

Poser un diagnostic et s’appuyer sur le collectif

Intégrer le leadership comme le principal levier de management suppose de faire un diagnostic. Ces sept aptitudes à diriger ouvrent forcément des perspectives de développement. En effet, impossible d’être totalement abouti sur tous ces comportements. Nous avons tous de la marge de manœuvre à trouver sur l’une ou l’autre de ces compétences.

Au niveau individuel, il est intéressant de regarder comment certaines dimensions manquantes peuvent être compensées par d’autres. Dès que l’on fait partie d’un collectif – notamment au sein un Codir ou d’un Comex- il est possible de s’appuyer sur les points forts des uns et des autres.

Pourquoi le leadership ne va pas de soi ?

Etre convaincu du caractère indispensable du leadership pour redonner du souffle et du sens au travail ne suffit pas à l’incarner au quotidien. Ainsi, intégrer le leadership comme le principal levier de management a pu être compliqué ces derniers mois pour au moins deux raisons :

1° / Le niveau d’incertitudes a brouillé les cartes et empêché d’être visionnaire

Pour partager des convictions, encore faut-il en avoir ! Qui aurait pu prédire un confinement mondial ? La mise en place d’un télétravail à grande échelle ? L’essor du click and collect ?

La crise sanitaire a totalement bouleversé notre quotidien et nos modes de vie. Bonne nouvelle, nous nous sommes adaptés et avons intégré les conséquences sur l’exercice de nos responsabilités.

Le climat d’incertitudes constitue un frein à se positionner en leader déterminé. Si ce n’est déjà fait, posez-vous sur la vision. Réservez donc chaque semaine du temps dans votre agenda pour y réfléchir. Parlez en régulièrement en Codir/Comex.        

2°/ Partager ses convictions suppose de se mouiller

Dans ce contexte incertain, il peut être tentant de rester passif vis à vis de sa hiérarchie voire de ses actionnaires. Qui prendrait le risque d’être désavoué ? Il est plus facile de se réfugier derrière un manque de visibilité. Il en découle alors une certaine inertie.

A contrario les « vrais leaders » visionnaires ont pu se sentir frustrés qu’on leur demande de patienter pour partager leur vision.

Bonne nouvelle, travailler la confiance en soi, l’optimisme et la persévérance permettent de dépasser ces situations.

Si à la lecture de cet article, vous constatez avoir de la marge manoeuvre dans votre leadership, rencontrons-nous pour que vous aide à comprendre et à déverrouiller certains blocages.

Sandrine Caillé consultante et coach en management. J’accompagne les dirigeants à oser prendre des décisions qui impactent l’Humain et à accoucher des changements qui garantissent la pérennité de leur entreprise. Cet article est, pour partie, inspiré de l’outil Entrepreneurship Mindset Profile (EMP) pour lequel je viens d’être certifiée par Institute Workplace Dynamics Europe.

Crédit Photo :  Anna Tarazevich sur Pexels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives