Et si le confinement était source d’apprentissages ?

Et si le confinement était source d’apprentissages ?

workfromhome

La première semaine pour les plus structurés, les trois premières semaines pour les la plupart d’entre nous ont été l’occasion de s’organiser pour bien vivre le confinement et mettre en place le travail à la maison en plus de l’école à la maison pour ceux qui ont des enfants à charge.

Quel bilan à bientôt 6 semaines ?

Le confinement est assurément un moment d’apprentissages. Mise en place de nouvelles routines tout d’abord, certains commencent maintenant leur journée par du sport, de la médiation, une prière ou encore une séance de yoga, d’autres ne peuvent s’empêcher de regarder si un mail urgent est arrivé depuis la dernière connexion tard le soir avant de commencer leur petit-déjeuner. De nouvelles routines quotidiennes sont mises en place avec soi, avec ses équipes, avec les membres de sa famille.

Jour après jour, chacun a pris conscience qu’une journée en continu sans pauses n’est pas la manière la plus efficace de tenir dans la durée et n’est tout simplement pas possible avec des enfants à la maison (pour en savoir plus lire mon article Quand la vie professionnelle empiète sur notre vie personnelle).

Je découvre lors de mes accompagnements de managers que le travail à distance est également source d’apprentissages pour tous.

Les managers trouvent des ressources pour manager à distance, mettent en place des rituels, notamment la fameuse réunion d’équipe le matin pour lancer la journée y compris sur le plan informel ; créent de la proximité et échangent sur les conditions du confinement, notamment avec ceux dont la voix ou le visage semblent signaler que quelque chose ne va pas ; délèguent leur soutien en renvoyant sur d’autres personnes de l’équipe chaque fois qu’ils ne peuvent pas répondre à une sollicitation. Favorisant ainsi le travail en équipe et l’entraide ; le mouvement vers plus de transversalité est donc enclenché.

Les collaborateurs quant à eux se retrouvent en situation d’autonomie plus grande, ils doivent apprendre à prendre des initiatives, oser, tester, essayer. Certains managers que j’accompagne ont donc mis à profit cette période pour augmenter la puissance de leur accompagnement. Accompagner de manière adaptative et surtout en demandant aux collaborateurs de venir avec à minima une analyse du problème et si possible des solutions. Le management par objectif reprend de sa superbe et peut se décliner suivant le niveau d’expérience du collaborateur :  faire une demande dans un délais pour les plus seniors et expliciter ou réfléchir ensemble à la manière d’y parvenir pour les plus juniors. 

Cette situation permet donc à chacun de grandir : le manager dans son mode d’accompagnement plus responsabilisant et le collaborateur dans sa capacité à apprendre et à trouver des ressources face aux difficultés qu’il rencontre.

Dans mon métier de coach, mon rôle est moi aussi d’aider à trouver des ressources face aux situations rencontrées. D’abord de manière guidée puis de manière de plus en plus en autonomie. L’accompagné vient avec une ou plusieurs situation(s) qui relève(nt) d’un comportement spécifique et ensemble nous essayons d’identifier les racines de la manière de faire automatique pour trouver d’autres façons de faire qui pourront être plus adaptées suivant les situations rencontrées par la suite.

Chaque fois qu’un de mes coachés termine son accompagnement il a appris à mieux se connaître et à identifier son mode de fonctionnement ainsi que les éventuelles limites. Il s’est développé sur de nouvelles habitudes comportementales qui lui permettront de faire preuve d’innovation pour choisir la meilleure manière de faire suivant les situations.

Viendra bientôt le moment d’évaluer le travail réalisé pendant le confinement. Les managers pourront certainement évaluer le travail réalisé mais aussi les comportements : engagement, capacité d’initiatives et autonomie, reporting, … Autant de sujets qui devront à minima faire l’objet d’un feedback dès qu’il sera à nouveau possible de se voir pour échanger. Mais après tout pourquoi attendre… Lancez-vous dans un feedback comportemental à distance !

Et vous ? Quel bilan faites-vous de votre management à distance et des impacts sur votre équipe ? Je serai ravie de vous lire en commentaires ou en message privé pour compléter mon analyse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives