J’y vais ? J’y vais pas ?

J’y vais ? J’y vais pas ?

Se poser les bonnes questions pour entreprendre

Entreprendre : un état d’esprit, une personnalité, des compétences

Quand on veut entreprendre, encore faut-il se poser les bonnes questions. En effet, se lancer dans l’entrepreneuriat suppose une certaine confiance en soi. Tout le monde n’est pas fait pour entreprendre. C’est une question de personnalité et aussi de compétences ou d’aptitudes.

D’ailleurs, les femmes ont parfois encore plus de mal à se faire confiance. Ainsi, elles tergiversent, remettent à plus tard ou renoncent carrément à leur idée au risque de le regretter amèrement quelques années plus tard.

Les principaux freins sont internes 

Ce sont des limites que l’on s’impose à soi-même.

Des questions lancinantes comme : est-ce que je vais y arriver ? Est-ce que je vais être à la hauteur ? Est-ce que je dois prendre le risque et peut-être me planter ?

Or, ces doutes non seulement freinent la concrétisation du projet mais surtout ne sont pas productifs. Ils ont clairement l’effet de nous plomber car ils tournent en boucle et occupent tout un espace de travail et de créativité dans notre cerveau.

Se poser les bonnes questions pour entreprendre

Posez par écrit, par exemple dans un tableau les réponses aux questions suivantes : quels sont mes atouts ? Quelles sont mes faiblesses ? Ces deux grandes thématiques peuvent ensuite se décliner sur différents champs :

  • Mon expertise / expérience
  • Mes talents versus ce qui me manque
  • Mon état d’esprit
  • Mes motivations versus ce qui me décourage
  • Mon entourage/réseau

Concernant la question d’être à la hauteur ou non, il s’agit d’un état émotionnel qui pousse à la remise en cause. Ce peut être parfois constructif mais le plus souvent castrateur. Cette problématique se retrouve également dans le besoin de reconnaissance. Il pourrait être plus intéressant de poser ses principales craintes pour mettre en place les plans d’actions pertinents.

Ainsi, par exemple si ma crainte est de ne pas réussir à générer suffisamment de business, il faudra sérieusement travailler un plan d’actions autour de différents leviers de visibilité : Networking, Réseaux Sociaux, Relations Presse, présence sur des salons etc. C’est bien ces plans d’actions qui vont me rassurer et non le fait de me poser la question de savoir si je suis à la hauteur.

Si vous êtes sur ce chemin de l’entrepreneuriat, j’imagine que vous vous posez beaucoup de questions. Partageons sur ce moment de bascule tellement riche, j’aimerais vous faire bénéficier de mon retour d’expérience et de mon expertise de coach.

Article rédigé par Sandrine Caillé, consultante et coach en management, fondatrice de Human Transfo et auteur d’un livre sur le changement et d’un autre sur la décision.

Crédit image : dadaworks sur Pixabay

1 Commentaire

  1. […] Contrairement à cette affirmation sans appel, bien comprendre ce qu’est un entrepreneur et vous poser quelques questions vous aidera à prendre la bonne décision. Ainsi, tout a commencé pour moi le jour où j’ai osé formuler mon désir de devenir associée, j’avoue à pas feutrés. J’étais alors dans le même cabinet depuis 10 ans. Je dois dire que cette affirmation a beaucoup trotté dans ma tête et ne m’a pas aidée à concrétiser mon projet, enfin dans un premier temps, car il a fallu lever quelques freins internes. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives