Développer sa confiance en soi ?

Développer sa confiance en soi ?

des clés pour améliorer sa confiance en soi en tant que dirigeant

La relation de confiance s’établit progressivement entre le coaché et son coach. Cela génère de nombreux échanges sur qui il est vraiment : ses valeurs, ses représentations, ses motivations notamment. Il est donc fréquent d’aborder le thème de la confiance en soi et de comment développer sa confiance en soi.

La confiance en soi, la chose la moins bien répandue ?

J’ai de très nombreuses fois entendu des managers dire de leurs collaborateurs : il / elle manque de confiance en lui/elle. Et pendant le coaching, la plupart des personnes que j’ai accompagnées m’ont parlé de leur manque de confiance en soi, peut-être pas systématiquement mais au moins dans certaines situations.

Sauf une fois.

Un dirigeant m’a dit « j’ai une assez bonne confiance en moi ». C’était en avril 2017. Bien sûr, cette phrase m’a interpellée et j’ai eu envie d’en savoir plus, de connaître ses recettes. Alors j’ai creusé.

Un mental incroyable

Pour lui, cette confiance est liée à un fort esprit de compétition, une « soif de vaincre ». Pour lui « rien n’est jamais perdu ! ». Une très grande persévérance et une incapacité à se décourager « je me bats pour gagner et je ne peux pas douter ». D’ailleurs, même si le succès n’est pas au rendez-vous, il se dit qu’il a tout fait pour gagner.

C’est dans le sport qu’il a développé cette niaque, le tennis qu’il a pratiqué dès l’âge de 10 ans. Son plus grand plaisir était alors de remonter son adversaire. Pour lui tout est dans le mental. Rester cohérent participe notamment au maintien du mental et de la confiance en soi.

La confiance se construit et se renforce par les expériences car plus on gagne, plus on réussit et plus on est prêt à accepter une défaite. La victoire suivante n’est que plus belle.

Quelques pistes à tester pour développer sa confiance en soi

En entreprise tout est plus compliqué, les objectifs que l’on se fixe ne sont pas toujours explicites alors on ne se rend pas forcément compte de ce que l’on réussit. Si le manager ne le fait pas non plus, alors finalement on ne prend jamais le temps de savourer ses victoires, grandes ou petites car on passe déjà au sujet suivant. C’est la même chose avec ses équipes.

Développer sa confiance en soi s’apprend dès le plus jeune âge, c’est un processus en même temps qu’un résultat. L’amour que l’on reçoit la détermine en partie et sur ce point on n’a pas la main mais sur l’amour de soi on peut tous agir. Car ne pas s’estimer tue sa confiance en soi.

Quand je fais une compétition de golf, je repère assez vite les personnes qui vont perdre confiance au fil de la partie avec leurs petites phrases désobligeantes avec eux-mêmes « je suis nul.le » « quel idiot.e », « rater ce put , faut vraiment être mauvais » et encore ce n’est que ce qui est dit, si je pouvais être dans la tête des joueurs, je suis sûre que j’entendrais bien pire.

La confiance en soi, on n’a peut-être pas le même capital au départ mais bonne nouvelle cela se travaille. Visualiser les prochaines batailles et se voir les gagner. Se donner les moyens, persévérer. Croire en soi, célébrer ses succès. On peut tous progresser.

Credit photo : Tom und Nicki Löschner sur Pixabay 

2 Commentaires

  1. […] Certains disent qu’ils avancent sans aucun besoin de reconnaissance. Jusqu’où est-ce vrai ? Pour d’autres au contraire, le besoin de reconnaissance agit comme une drogue : il en faut toujours plus pour nourrir un profond manque d’estime de soi (cf développer la confiance en soi). […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archives